Choisir son tapis de yoga & son matériel pour bien commencer

Choisir son tapis de yoga & son matériel pour bien commencer

8 minutes de lecture

Quand on souhaite démarrer le yoga, il faut choisir son style de yoga, son prof et puis ensuite … son matériel ! Et là, ça peut devenir un casse-tête ambulant. Tapis, tenue, matériel en tout genre 🤯 Mais pas de panique ! Je te partage mes meilleurs conseils pour bien choisir son tapis de yoga et son matériel quand on démarre 👇

Choisir son tapis de yoga

Sans surprise, le premier investissement à faire c’est le fameux tapis de yoga ! Sauf que quand on démarre, choisir son tapis de yoga, ça peut vite devenir un casse-tête. Il existe tellement de tapis, à tous les prix et avec moult critères.

Voyons déjà les 4 critères selon moi à prendre en compte pour bien choisir son tapis de yoga :

1. L’épaisseur du tapis

Ce critère est en fait lié à la question « quelle utilisation tu vas faire de ton tapis ? »

  • Est-ce que tu vas être amené·e à le trimballer ou non ? Car évidemment, plus il sera épais, plus il sera lourd.
  • Quel yoga tu vas le plus pratiquer ? Si tu fais beaucoup de postures au sol, l’épaisseur peut être intéressante pour ne pas se faire mal aux articulations. Si tu pratiques beaucoup de yoga dynamique, on se tourne souvent vers des tapis moins épais qui déséquilibrent moins.

2. Le caractère anti-dérapant

Super important pour bien choisir son tapis de yoga ! Car rien de mieux pour te dégoûter du yoga que de glisser sur ton tapis et de lutter contre la gravité à chaque minute.

Et pas besoin de faire des postures très avancées : un chien tête en bas sur un tapis qui glisse, c’est vraiment pénible.

Il existe beaucoup de technologies différentes pour rendre les tapis anti-dérapants comme la micro-fibre par exemple. Je t’invite à bien te renseigner car les technologies dépendent de ta propension à transpirer. Par exemple, j’avais acheté un tapis en micro-fibre mais comme je ne transpire pas assez (notamment en hiver), la micro-fibre ne « s’active » pas et c’est la galère.

Tu trouveras également des tapis alvéolés, des traitements mis sur les tapis pour les rendre plus anti-dérapants. Malheureusement ici, je vais avoir du mal à te donner un conseil général car ça dépend beaucoup des personnes. Ce que je peux te conseiller : ne prends surtout pas un tapis bas de gamme (oui c’est pas cher, mais il y a une raison à ça 😂). Choisis le bon rapport entre anti-dérapant et prix (en fonction de ton utilisation). Pour commencer, tu n’as peut être pas besoin d’un tapis de compet’

NB : Le tapis le plus anti-dérapant que j’ai testé personnellement est celui de Alo Yoga. Je le recommande peu aux débutants car ils sont très chers (et horriblement lourds) mais niveau adhérence, je reconnais qu’ils sont très bons.

chakra

3. L’aspect éco-responsable

Et là, tous les tapis ne se valent clairement pas ! Il faut être vigilant à la qualité et notamment à la composition des tapis, où sont-ils fabriqués, etc. Beaucoup de marques de yoga sont vigilantes comme Chin Mudra et surtout Baya France ou encore Yogamatata.

4. L’esthétique

Pas du tout indispensable mais si ça compte pour toi, ça peut rentrer dans les critères. Je ne crois pas que ce soit un critère superflu : si ça te motive de dérouler ton joli tapis, ça vaut le coup ! Les tapis de chez Baya sont connus pour être très travaillés d’un point de vue esthétique 🙂


👉 Mon avis (si tu n’as aucune idée) : je trouve que Chin Mudra est une alternative intéressante pour les débutants : il existe de tous les prix et plusieurs technologies. C’est une marque 100% française.

Maintenant, plein d’autres marques sont super comme Yogamatata qui fait des tapis en liège 😊


Choisir sa tenue

Ce qui compte dans une tenue de yoga, c’est d’être confortable et de pouvoir bouger (surtout en yoga dynamique) sans être gêné dans ses mouvements.

Il est écrit nulle part qu’on est obligé de venir en legging-brassière. Je n’ai rien contre, moi-même je pratique souvent comme ça, mais je trouve que ce n’est pas toujours simple de débarquer dans un cours avec 10 nanas en brassière. Mais bref, passons.

Donc en effet, le combo legging-débardeur a l’avantage de coller au corps et donc de ne pas gêner les mouvements. Si tu pratiques du yoga yin ou restoratif par exemple, tu seras plus libre dans le choix de tes vêtements.

Si tu pratiques du dynamique et notamment que tu commences à bosser des équilibres sur les coudes comme bakasana ou autre, je te déconseille les pantalons fluides (donc je suis une grande adepte) car ça glisse ! Et c’est dangereux.

Choisis donc une tenue dans laquelle tu te sens bien (belle et à l’aise, qui ne te scie pas le bide en deux quoi), adaptée à la pratique que tu vas faire et chacun voit midi à sa porte. Si tu te sens bien en short, viens en short !

yoga-thérapie lyon

Le matériel de base, pas indispensable, mais fort utile

Pour la suite, j’ai classé ça en deux catégories :

  • La matériel pas indispensable mais qui va quand même bien te simplifier le vie selon moi
  • Le matériel pour aller encore plus loin

Quoi qu’il en soit, ça dépend évidemment du type de yoga que tu pratiques ! Un bolster pour du vinyasa c’est loin d’être indispensable. Pour du Yin, ça l’est.

Matériel utile pour tous les yogas :

  • Les briques : Je trouve que c’est très utile et plus difficile à remplacer que les sangles. On peut toujours se servir d’une pile de livres bien solide mais c’est quand même pas très pratique à déplacer 😅 Souvent en liège, les briques de yoga te permette de t’ajuster dans certaines postures et donc d’être mieux placé. Par exemple, si tu ne peux pas poser la main au sol, hop, on glisse une brique et on évite de se péter le dos pour rien 🙂 Elles peuvent également servir d’assistance dans des yoga doux sous des coussins pour surélever le bassin ou autre.
  • Les sangles : Aller plus loin, s’aider, s’adapter, les sangles permettent de faire tout un tas de choses. On cherche à s’aider à avancer dans une pince assise ? Sangle. On travaille de la mobilité des épaules ? Sangle ! Le pied dans le main ? Sangle. Breeef, elles t’aident à aller plus loin, elles t’assistent et sont aussi très utiles en yoga-thérapie pour ajuster dans des postures qu’on tient longtemps. Cette dernière utilisation est plus difficile à remplacer mais si tu en as besoin pour « rallonger tes bras », un foulard ou une ceinture de peignoir peut très bien faire l’affaire 🙂
    NB : La sangle peut aussi te servir pour trimballer ton tapis si tu n’as pas de sac pour ton tapis 🙂
  • Les couvertures : Il existe des couvertures faites pour mais les plaids que tu as chez toi feront très bien l’affaire. Elles permettent de se couvrir en relaxation finale (savasana) mais peuvent aussi servir de supports à glisser sous le bassin, sous les genoux, etc.
Mes briques et ma sangle

Le matériel pour aller encore plus loin

Si on souhaite aller encore plus loin dans notre pratique, il existe encore d’autres « props » comme on dit dans le yoga pour t’y accompagner.

  • Les bolsters : ce sont de gros coussins dans la longueur (comme un mini-traversin) très utilisés dans le yin et le restoratif. Mais même si tu ne pratiques pas ces yogas, c’est très agréable pour s’allonger, pour supporter des postures et pour modifier des postures (comme le papillon allongé qui peut se faire les jambes sur le bolster)
  • Les chaises de yoga : ce sont des chaises spécialement conçues pour le yoga, très utilisées en yoga-thérapie et en yoga Iyengar. Elles sont notamment utiles pour effectuer certaines postures en mode plus « yin » (on peut très bien faire un guerrier 2 sur une chaise) ou pour des personnes à mobilité réduite. Elles peuvent également servir en assistance à des postures comme trikonasana ou encore à des postures plus avancées comme l’équilibre sur la tête. Ce n’est clairement pas un investissement primordial selon moi 🙂
  • Coussinet pour les yeux : Vraiment loin d’être indispensable mais j’avoue que c’est vraiment très agréable de faire savasana avec ce léger poids sur les yeux. Tu peux en trouver sur Chin Mudra ou les coudre toi-même avec du riz à l’intérieur.

Il existe énormément d’autres outils pour la pratique du yoga mais je pense que ceux-ci sont déjà bien suffisants ! 😊



Ce contenu te plaît ? Partage-le !

Laura Besson

Fondatrice de Bien dans ta Boite, l'Humain est la pierre angulaire de tout mon parcours. De la santé à la psychologie positive, j'accompagne ici les entrepreneurs, freelances et indépendants en quête de sens, d'alignement et d'épanouissement dans leur activité professionnelle.

Laisser un commentaire