La nutrition anti-stress

La nutrition anti-stress

6 minutes de lecture

Article invité rédigé par Morwenna

?  Si toi aussi tu aimes écrire et que tu as des choses passionnantes à raconter, viens me proposer ton article invité !


Pour que j’arrête de stresser au travail…il faudrait que j’arrête de travailler !

Ce serait un peu radical, non ? Et puis, avoue-le, tu finirais par t’ennuyer! Rassures-toi, il existe d’autres solutions, comme par exemple, la nutrition.

La nutrition est l’une des dix techniques de naturopathie que Morwenna, praticienne à Lyon, connaît bien. Auparavant salariée puis freelance, elle a laissé le stress la conduire au burn-out…puis a découvert la naturopathie. Aujourd’hui, elle accompagne particuliers, entreprises et espaces de co-working pour faciliter l’évolution de notre hygiène de vie. Elle a accepté de nous livrer 5 astuces de nutrition anti-stress ?

Les bases d’une alimentation saine

On le sait tous : une alimentation saine est bonne pour notre bien-être…mais qu’est ce qu’une alimentation saine ?

Le plus important, c’est bien sûr de manger équilibré, c’est à dire de tout. C’est quand la dernière fois que vous avez mangé des lentilles ? Et des amandes ? Bien sûr, on est tous parfois pris par le temps et on est soulagés de dégainer un plat préparé. En revanche, on va éviter d’en manger plus de deux fois par semaine, même bio car ils sont souvent ultra-transformés.
L’idée n’est pas de tout changer du jour au lendemain ou encore moins de faire un régime.

Mais un premier pas serait de consommer un maximum de produits frais, de saison et bio. Inutile de se lancer dans des recettes élaborées, une poêlée de légumes avec votre féculent préféré suffira. Fais-en une portion de plus le soir et hop, mets-la dans un bocal pour le lendemain midi !

nutrition anti-stress

Nutrition anti-stress, aliment n°1 : les légumes

Manges des légumes. Oui, oui, à tous les repas, et verts de préférence. Glisses une poignée de haricots verts avec steak-pâtes ou une portion de carottes râpée avec la quiche lorraine. 

Pourquoi les verts ? Parce que ce sont eux les plus riches en antioxydants : ils vont nous protéger des fameux radicaux libres, ces substances qui oxydent notre corps…et endommagent nos nerfs. Un système nerveux équilibré, c’est un mental qui arrive à se détendre pendant les pauses et nous fait garder notre lucidité.

Fini les nerfs qui s’emballent au moment d’ouvrir la to-do-list du matin !

Aliment anti-stress n°2 : les légumineuses

On oublie souvent les légumineuses (pois, lentilles, haricots secs), riches en minéraux et très nourrissantes. Ils nous évitent les fringales de mi-journée où on se jette sur le sucre. Ah, le sucre ! Il est indispensable pour donner de l’énergie à notre cerveau.

Sauf qu’on en mange trop : baguette, viennoiseries, biscuits…sont à base de farine blanche, c’est-à-dire raffinée. Les sucres raffinés épuisent nos glandes surrénales…or, elles sécrètent les hormones du bien-être. Débarquent alors la fatigue ou les dérèglements du sommeil et de la tension.

Privilégie les céréales complètes, pars à la découverte du millet, du quinoa et du riz rouge, des lentilles corail…Fais des galettes au sarrasin à partager avec tes coworkers!

manger devant son ordinateur

Aliment anti-stress n°3 : les acides gras

Tu as encore faim ? Prends une poignée d’oléagineux (amandes, noix, cacahuètes…) qui combleront les envies de grignotages tout en te procurant des omégas 3 et 6. Les fameux omégas… on y comprend pas grand chose et c’est normal : ils servent un peu à tout !

Alliés de nos hormones, ils vont nous permettre d’éviter les coups de déprime et d’équilibrer notre émotions. On va aussi en trouver dans les avocats, les huiles de colza, de chanvre, de lin…mais à condition de les acheter « première pression à froid » et « vierge ». Tu les réserveras pour vos plats froids ou tièdes, idéalement 3 cuillères à soupe par jour. C’est un must-have en nutrition !

Si tu aimes les sardines, le maquereau voire le saumon, c’est l’occasion de les remettre au menu 1 fois par semaine !

Aliment anti-stress n°4 : les protéines végétales

« Manges des protéines, ça te donnera de la force ! »Oui et non… car manger de la viande tous les jours va acidifier le corps et exciter nos nerfs.  Tu peux aussi consommer des œufs, jusqu’à 10 par semaine.

Heureusement, les protéines peuvent aussi venir du monde végétal : champignons, houmous, graines de chia à semer dans une compote, algues (en sushis ou en tartare à l’apéro, c’est le top),…

nutrition anti-stress

Aliment anti-stress n°5 : les boissons

Le café : contrairement à une croyance courante, le café ne réveille pas, mais énerve. Préférez un thé vert ou une infusion de gingembre pour vous apporter du tonus. Par ailleurs, il peut perturber la bonne digestion chez certaines personnes, il est conseillé plutôt aux pauses qu’après le déjeuner.

Bois de l’eau ! Ton cerveau te remerciera…c’est tout bête mais pourtant, nombre de migraineux sont tout simplement en carence d’eau de source pure…le café et le thé ayant tendance à nous déshydrater.

Tu as désormais toutes les clés pour nourrir correctement ton organisme mais pour bien assimiler, voici 3 dernières astuces :

  • manges seulement si tu faim
  • prends le temps de mastiquer (en plus, ça conserve la ligne !)
  • fais une vraie pause déjeuner, loin des écrans, pour que ton cerveau perçoive bien ce que tu manges

Certains auront parfois besoin d’une petite cure de magnésium quand le stress est trop présent et crée de l’irritabilité, des crampes, la paupière qui tressaute, …

Et hop, tu es paré pour une bonne journée de travail !


>> Si tu souhaites lire plus d’articles de Morwenna, découvre sa page Facebook <<

Tu es particulièrement fatigué en ce moment ? Elle t’invite à son évènement en ligne gratuit pour découvrir des techniques pour te remonter.



Ce contenu te plaît ? Partage-le !

Laura Besson

Fondatrice de Bien dans ta Boite, l'Humain est la pierre angulaire de tout mon parcours. De la santé à la psychologie positive, j'accompagne ici les entrepreneurs, freelances et indépendants en quête de sens, d'alignement et d'épanouissement dans leur activité professionnelle.

Cet article a 2 commentaires

  1. Henri

    Bonjour,
    Merci pour cet article très instructif mais si je puis me permettre, je voudrais faire une remarque à propos de “Contrairement à une croyance courante, le café ne réveille pas, mais énerve. Préfères un thé vert ou une infusion de gingembre pour t’apporter du tonus.”
    Le café comme le thé contiennent de la caféine, appelée théine pour le thé mais c’est exactement la même molécule. Par contre elle est associée à des polyphénols dans le cas du thé, ce qui a pour effet d’étaler dans le temps la diffusion de la caféine dans le corps. Si bien que le café aura un effet excitant de court terme alors que le thé aura un effet stimulant de long terme (5 à 8 heures).
    D’autre part la teneur en caféine (= théine) des thés est très variable et contrairement à une idée très répandue, les thé noirs ne contiennent pas forcément plus de théine que les thés verts. Donc pour “apporter du tonus” on ne peut pas plus conseiller du thé vert que du thé noir ; ça dépend des thés… Par contre le thé vert contient beaucoup plus d’antioxydants que le thé noir. Mais ça n’apporte pas de tonus.
    Voici 2 articles qui détaillent tout ça (le 2ème est particulièrement étonnant à propos de la teneur en caféine de différentes boissons)
    https://www.jadore-le-the.com/page/molecule-cafeine-theine
    https://www.jadore-le-the.com/page/teneur-theine-the-noir-the-vert

  2. Morwenna

    Merci Henri pour cet avis éclairé.
    Vous avez raison sur les points que vous exposez. Le thé vert est justement choisi ici pour ses anti-oxydants qui contribueront à lutter contre les radicaux-libres générés par le stress.
    Comme pour tout, on ne peut pas toujours contrôler la teneur de tous les aliments que nous consommons, dont la teneur en tel ou tel principes actifs dépend des méthodes de cultures, conservation…Cet article est là pour vulgariser quelques clés de base. Les sites spécialisés sont utiles pour ceux qui souhaitent approfondir le sujet une fois les premiers réflexes acquis.

Laisser un commentaire