Pourquoi avoir un coach pour son business ?

Pourquoi avoir un coach pour son business ?

7 minutes de lecture

Je pense enfoncer une porte ouverte en écrivant que le titre de « coach » est à la mode. A mon grand désarroi car c’est un vrai métier et que beaucoup s’improvisent accompagnants. Mais bref, passons. Après plus d’un an et demi sur ce site, je n’ai jamais pris le temps de te parler de mon métier et de pourquoi avoir un coach pour ton business ? C’est vrai ça, tu en entends sûrement parler partout mais quels sont vraiment les avantages ? On décrypte ça 👇

#0 : Ce qu’est et n’est pas un coach

Je tenais déjà à reposer quelques bases qui me paraissent fondamentales. Un coach est un.e professionnel.le de l’accompagnement. Et dans ce grand secteur de l’accompagnement, il n’est pas seul : consultant, formateur, psychothérapeute, psychologue, professionnels de santé, etc.

Le coach est l’expert du processus. Il est là pour accompagner ton cheminement d’un point A à un point B grâce à des méthodes et outils dont il est le connaisseur.

  • Il n’est, en aucun cas, l’expert de ta vie et de tes choix. B.A-BA du coaching : on ne donne pas de conseils. Nous ne sommes pas là pour définir quel est le bon point B pour toi. C’est toi l’expert de ta vie et de tes choix. Nous, nous te donnons, selon nos formations, une méthode pour y aller.
    NB : Le terme « coach » vient à la base du mot « cocher », celui qui mène les voyageurs d’un point A à un point B 😉 Il connait l’itinéraire, les routes et la méthodes pour driver son véhicule. Mais les choix incombent au voyageur.
  • Le coach n’est pas psychologue et, à ce titre, ne prend pas en charge de pathologie mentale. Ce qui ne veut pas dire qu’aucun de ces clients ne soient concernés, mais que la finalité du coaching ne concerne pas l’amélioration et/ou la guérison de la pathologie.

Certains coachs sont certifiés, d’autres non. La certification peut être un gage de qualité, mais pas toujours (je vais encore me faire des amis moi, tiens).
Je t’invite à ne pas choisir ton coach (que) sur ces diplômes et certifications (qu’il a peut être eu en 2 mois à distance) mais aussi d’échanger avec lui/elle. La confiance est à la base de n’importe quel cadre de travail.

coopérative entrepreneurs

#1 : Avoir un coach pour ton business ? Pour prendre du recul

L’avantage bien connu de tous du regard extérieur. J’avais une de mes profs de psycho qui disait « Votre travail n’est pas de faire parler les gens. Votre travail est de leur faire élaborer leurs pensées ».

Ca m’a marqué et j’ai toujours gardé ça en tête dans la suite de mes études et dans chaque coaching aujourd’hui. Ton coach va te permettre de prendre du recul sur ta situation, sur ton business et sur ta problématique du moment. Il t’aide à défocaliser de la situation.

Attention, je te rappelle qu’un.e coach -en théorie- ne va pas te donner de conseils. Si tu as besoin de conseils pour ton business, je pense qu’il vaut mieux te tourner vers un.e consultant.e

#2 : Faire un réel travail de fond

J’avoue, je vais un peu prêcher pour ma paroisse, mais laisse-moi t’expliquer : Ne s’occuper que ton business (marketing, comm, etc) sans t’occuper de ce que tu veux (ou pas), de ce qui te convient (ou pas), de ton syndrome de l’imposteur, de ta gestion du stress ou je-ne-sais-quoi, c’est ce que j’appelle : le papier-peint qui tient les murs ! (Bon, ça aussi, je le tiens d’un de mes profs de psycho)

NB : Je te renvoie au point 0 pour bien choisir ton coach car il existe bien sûr des coachs business qui ne feront que du business et des coachs développement pro comme moi.

Tu peux créer le business plan le plus solide, le business model le plus révolutionnaire, si tu ne dors plus la nuit et si tu ne vis pas en phase avec tes valeurs, à quoi bon ?

Et si tu penses que mes questions sont superficielles et que « bon, c’est mignon, mais il faut aller travailler », je peux t’énumérer les désastres que ça peut créer sur un business et que je vois passer chaque jour en coaching.

erreurs entrepreneurs

#3 : Avoir un soutien et un lieu où parler

Et c’est pas du luxe quand on est entrepreneur ! N’est-ce pas ? Pour beaucoup de mes coachés, cet aspect-là n’est pas forcément celui pour lequel ils viennent au départ et c’est, pourtant, un des aspects les plus importants pour eux dans le suivi.

Tu sais que la séance arrivant, tu pourras être compris, soutenu, entendu. Que tu ne prendras pas de réflexions, pas de jugements. Que tu parles à quelqu’un qui comprend tes problématiques mais qui ne te répondra comme un ami (on a besoin des deux!)

C’est aussi savoir qu’en cas de crise entrepreneuriale (une baisse d’activité, une grosse décision à prendre, un litige avec un client, une tuile x ou y), on est soutenu, accompagné. On ne nous donnera peut-être pas de réponses mais au moins, on n’est pas seul. Et la solitude est bien une des grandes difficultés de l’entrepreneuriat.

coach pour entrepreneurs
Cf. une de mes coachées qui attend son coaching de mardi

#4 : Avancer efficacement et sans dispersion

Un coach efficace a, a priori, une armada d’outils à te proposer. Dans mes coachings, on attaque toujours par la base : qu’est-ce que tu ne veux plus ? Qu’est-ce tu veux à la place ? Et on déroule la finalité, les objectifs généraux et spécifiques. Déjà, avec ça, on évite les dispersions.

Avoir un coach pour ton business te permet donc d’avancer concrètement, efficacement, avec des outils adaptés à tes problématiques et un suivi des objectifs que tu auras fixés avec lui/elle.

Et puis, évidemment, quand on se fixe un objectif, on est vite tenté de se trouver une excuse pour ne pas l’avoir atteint à temps (cf. le fameux « j’ai pas le temps »). Quand tu as ta séance qui arrive et que tu as investi en temps, en énergie et en argent dans ton accompagnement, tu fais les exercices et tu avances 😅

#5 : Connaître et développer tes ressources

Ma déformation de psy positive dirait « fonctionnement optimal » : Le coaching va te permettre de mieux te connaître. Par exemple, dans mes accompagnements, on va travailler tes forces, tes valeurs, tes ressources. Finalement, tout ce capital que tu as déjà et sur lequel tu peux déjà t’appuyer (mais que tu ne connais peut-être pas).

Tout ceci va te servir dans ton business évidemment mais également dans ta vie en général. Le fameux « Connais-toi toi-même » des Grecs en dit long sur l’importance de l’introspection. J’en parle souvent dans mes mails ou programmes.

#6 : Connaître tes fonctionnements

Parfois (très souvent), c’est nous-mêmes qui générons ou perpétuons des problèmes dans nos business. Je le vois chaque jour en coaching : les problèmes de stress, de rapport à l’argent, les croyances limitantes, et compagnie.

Le coaching va te permettre de découvrir, comprendre et modifier tes « automatismes ». Nous avons tous plein de schémas que nous répétons sans cesse et il est très difficile d’analyser ses filtres au travers de ses propres filtres.

Pour moi, c’est LE point le plus important car, encore une fois, tu peux penser la meilleure stratégie d’acquisition clients, si tu es envahi de croyances limitantes, de pensées négatives (et même si tu penses positif, crois-moi, il y a surement du ménage à faire dans ton mental), de schémas, de stress ou que tu prends de mauvaises décisions car tu as du mal à être en conscience ou à écouter ton intuition, ça ne va pas fonctionner. Ou pas longtemps !



Ce contenu te plaît ? Partage-le !

Laura Besson

Fondatrice de Bien dans ta Boite, l'Humain est la pierre angulaire de tout mon parcours. De la santé à la psychologie positive, j'accompagne ici les entrepreneurs, freelances et indépendants en quête de sens, d'alignement et d'épanouissement dans leur activité professionnelle.

Laisser un commentaire