You are currently viewing Faire le pas suivant

Faire le pas suivant

4 minutes de lecture

Deux fois par mois, les abonnés de la super newsletter reçoivent un mini-article inédit où je partage mes réflexions, mes coulisses ou mes conseils. Si tu souhaites recevoir tout ça directement dans ta boîte mail sans avoir à venir ici, tu peux nous rejoindre dans la newsletter. Sinon, tu pourras retrouver ces billets d’inspiration quelques temps plus tard dans cette catégorie


Samedi, je passais mes examens de Psychologie Positive. Une journée intense qui venait clôturer des mois de formation et compléter des années d’études universitaires. Et quelques jours auparavant, je passais mes sélections pour devenir professeure de yoga.

Je ne vais pas faire durer le suspens : j’ai été prise ! ? Je suis donc officiellement future professeur de yoga Vinyasa (normalement en juin 2020, je serai en mesure de proposer cette corde-à-mon-arc sur Bien dans ta Boite!)

Mais si je t’écris cet article, ce n’est pas (juste) pour partager ma joie, c’est pour te partager les jours qui l’ont précédé et l’importance pour un.e entrepreneur.e de :

Savoir faire le pas suivant

J’ai commencé à me renseigner il y a quelques mois pour les formations de yoga car je savais que j’allais me heurter à une tonne de propositions pas toujours qualitatives car le yoga, on ne va pas se mentir, c’est à la mode.

Quelques semaines avant, j’appelle le studio qui a retenu mon attention et une Américaine enjouée me donne un rdv pour un entretien + 1h de yoga pour les « sélections ». Stress total !

Bien sûr, je ne suis pas allée à cet entretien « pour voir ». Cette décision je l’avais déjà bien réfléchie. L’entretien et la séance se passent bien et la réponse ne se fait pas tarder :

« Tu es la bienvenue dans cette formation de yoga. Je te bloque donc ta place mais il me faut une réponse définitive ce soir ou demain. Prends l’après-midi pour réfléchir ». 

Bon, je l’écoute, mais franchement, je suis hyper emballée, je ne vois pas bien ce que l’après-midi va m’apporter de mieux. Et le temps que je rentre chez moi (environ 30 minutes), gros doute. 

Qu’est-ce qu’il fout là celui-là ? 

En plus, je le sais que ma décision est prise. Car je sais ce que mon coeur et mon intuition me crient à 150 dB, et je sais que je vais les écouter. Mais le doute a quand même tenté de s’immiscer :

  • Et si tu n’arrivais pas à tout gérer ?
  • Comment tu vas gérer ta vie perso en étant absente tous les week-ends ?
  • Comment tu vas gérer ta vie pro, ta production de contenus, tes coachings, tes cours en école en étant absente tous les weekends et des semaines entières ?
  • Puis, le prix, tu l’as vu le prix ? Tu vas creuser tes économies !
  • Comment tu vas faire si il arrive quelque chose ? 
  • Comment tu vas faire si tu tiens pas le rythme ?
  • Si c’est trop dur ?
  • Et le prix, tu l’as vu le prix ??!

Stop! ⛔️ J’ai vu toutes mes peurs se bousculer à la porte pour pouvoir en placer une. 

Et il m’a fallu retourner la question dans l’autre sens : Oui c’est un budget, oui c’est du temps, oui c’est de l’énergie. Et oui, ces quelques mois, je serai moins présente.

  • Est-ce que mon business va s’écrouler pour autant ? Non.
  • La Terre va-t-elle s’arrêter de tourner pendant ce temps ? Non.
  • Ma vie va-t-elle s’écrouler si pendant quelques mois je suis prise ailleurs ? Non.

On arrête de psychoter. C’est une capitalisation sur le long-terme et un investissement (financier, de temps, d’énergie, etc), certes. Mais il faut savoir investir pour avancer. Je ne sais pas comment je vais gérer, mais je fais confiance en mes capacités à trouver des solutions pour gérer cette période chargée. En fait, tous ces doutes sont normaux et utiles. Car ils viennent aussi m’alerter pour me dire « Attention Laura, c’est une décision importante, ne la prends pas sur un coup de tête ».

Sauf qu’en fait, ça n’a rien d’un coup de tête et je sais que mon coeur ne se trompe pas. La vraie question que j’ai voulu me poser était celle-ci :

Maintenant que j’en suis là, quel est le prochain pas en avant que je souhaite faire pour capitaliser sur le long-terme, pour avancer, tant sur le plan perso que pro ?

En résumé, quel est le pas d’après ? Ce n’est pas une question facile car des « pas suivants possibles », il en existe une infinité ! Personnellement, j’ai choisi celui-ci. Et toi, quel est ton prochain pas ?



Ce contenu te plaît ? Partage-le !

Laura Besson

Fondatrice de Bien dans ta Boite, l'Humain est la pierre angulaire de tout mon parcours. De la santé à la psychologie positive, j'accompagne ici les entrepreneurs, freelances et indépendants en quête de sens, d'alignement et d'épanouissement dans leur activité professionnelle.

Laisser un commentaire