Se transformer, s'aligner, s'épanouir Coach en Psychologie Positive
Amélie : la réalité du bien-être au travail chez Amazon

Amélie : la réalité du bien-être au travail chez Amazon

11 minutes de lecture

Aujourd’hui, tu vas pouvoir découvrir le parcours, le quotidien et les conseils d’Amélie, social media manager. Mais au-delà de son activité actuelle, j’ai souhaité avoir Amélie sur le site car elle a bossé 7 ans dans la question du bien-être au travail chez … Amazon ! Tu t’en doutes, ça ne pouvait pas ne pas attirer mon attention car Amazon n’est pas franchement réputé pour le bien-être au travail de ses salariés. Amélie nous livre ici une interview passionnante pour démonter certains clichés, nous parler de la réalité en interne, de great washing mais également , bien sûr, de pourquoi elle les a quittés, de son activité actuelle et de son organisation de maman-entrepreneure. La réalité du bien-être au travail chez Amazon, c’est juste là-dessous !

Peux-tu te présenter et nous parler de ton parcours ?

Bonjour, je suis Amelie Roudil, et j’ai créé mon entreprise depuis mai 2019. Mon métier ? Social media & Community manager. J’accompagne les entreprises dans leur développement sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Instagram, LinkedIn, Twitter, Pinterest, etc… Avant mon aventure entrepreneuriale, j’ai travaillé pendant 7 ans au sein d’Amazon où je gérais la communication interne, les « Have Fun » et la partie caritative locale. Je suis diplômée d’une licence Marketing – communication et certifiée en Community management et sur les fondamentaux du marketing numérique par Google.

amélie roudil

Peux-tu nous parler de ta mission « Have Fun » chez Amazon ? 

Ma mission était d’imaginer et de réaliser des événements festifs exclusifs pour les employés de la plateforme logistique de Montélimar. Le souhait d’Amazon était de reconnaître et de valoriser le travail de chacun, à tous niveaux. Pour cela, je mettais en place des événements plus cool les uns que les autres tels que des journées déguisées, des distributions de donuts, de crêpes, de barbes à papa. J’organisais des repas festifs (pour plus de 400 personnes), pour la fête de la musique ou de noël, des spectacles et des concerts (avec des groupes de musique fondés par nos employés eux-mêmes!) . Des tombolas, des concours, des quiz, des jeux pour Pâques, Halloween, la coupe du monde, le festival de Cannes, Noël, des concours de pâtisserie, des challenges, etc…

Je préparais aussi notre Family Day durant lequel nous ouvrions nos portes à toutes nos familles pour que chaque employé puisse montrer son travail et ses missions. Des animations pour les enfants sur le thème « fête foraine » été prévues pour leur permettre de passer une très bonne journée au travail de papa ou de maman.

Amazon n’est pas réputé pour être un modèle du bien-être au travail, qu’en est-il réellement en interne ?

Effectivement, cette image reste très présente dans les esprits collectifs. Mais pour y avoir travaillé pendant 7 années, je peux, de mon point de vue, exprimer un regard différent sur ces rumeurs. Tout est mis en place en interne pour faciliter au quotidien le travail de chacun des employés à différents niveaux. Les codes du bien-être au travail sont entièrement respectés et même au-delà. Des audits sont régulièrement réalisés pour se rendre compte des réalités au quotidien et des mesures sont systématiquement mises en place. Tous les employés sont invités à s’exprimer librement et à chaque instant. Amazon travaille étroitement avec la médecine du travail pour toujours améliorer ces conditions de bien-être. Il est vrai que certains postes peuvent être plus fatigants que d’autres; mais cela n’existe pas seulement chez Amazon.

Pour avoir été témoin de discussions internes entre deux préparateurs de commande, chacun d’eux pensaient que la pénibilité était plus présente dans la grande distribution pour y avoir déjà travaillé… Amazon porte une très grande attention sur les conditions de travail de tous leurs employés. Des infirmières sont présentes à temps plein et sont à l’écoute de chacun. La prévention est de rigueur et l’écoute active aussi. Des rotations de postes sont établies et des nouveaux process sont constamment déployés pour rendre le travail toujours plus facile et agréable.

amazon

Que réponds-tu à celles et ceux qui pensent qu’il s’agit là de « great washing » ? (Mettre en place des éléments superficiels de bien-être au travail sans s’attaquer aux véritables problématiques)

Les Have Fun ont toujours été présents dans les leadership d’Amazon. Ces évènements festifs destinés aux employés s’inscrivent dans un réel souhait de leur faire plaisir et de reconnaître leur travail et de célébrer leurs succès. Aucune contrepartie n’est attendue et les points importants sont toujours portés sur les réelles problématiques de la santé et du bien-être au travail. La sécurité de chacun est la valeur la plus importante chez Amazon. Et j’entends aussi par sécurité le bien-être et la santé des employés. Je pense que la notoriété fulgurante d’Amazon suscite maintes plaintes et critiques; mais l’atmosphère en interne est bonne et chaleureuse.

Amazon ouvre d’ailleurs ses centres de distribution au public (les vendredis normalement) pour que chacun puisse se rendre compte par lui-même de cette ambiance. Le travail n’y est pas plus difficile qu’ailleurs, et le point « bonus » c’est qu’il y ajustement beaucoup d’évènements de partage, de fête et de joie pour célébrer les réussites pour lesquels chacun a contribué à sa manière. Maintenant que je suis à mon compte, et si plus tard je dois embaucher des employés car mon entreprise se développe; je mettrai aussi en place des moments festifs avec eux pour avoir l’opportunité d’échanger différemment et tout simplement les remercier de leur engagement et de leur travail au quotidien. La pratique me paraît vertueuse. Reconnaître les valeurs et réussite de son équipe est louable. D’ailleurs, un métier est en plein essor en ce moment, c’est celui de Happiness Manager: certainement inspiré des bonnes pratiques d’Amazon 😉

Si tu devais donner les 3 plus grandes leçons que tu as apprises chez Amazon, lesquelles donnerais-tu ?

  • Je dirais en numéro 1: l’obsession client. C’est une valeur très forte et j’y adhère complètement. Amazon a renversé la pyramide hiérarchique et a placé le client au sommet de celle-ci. Tout le monde à tous niveaux travaille pour le client. Et cette dévotion de service pour la satisfaction de tous est un modèle puissant. Actuellement, dans mon nouveau métier, je mets moi-même tout les leviers en place pour satisfaire mes clients. Le service est l’avenir de notre société qui s’est aujourd’hui habituée à avoir ses attentes et besoins comblés.
  • La seconde leçon serait l’humain: valoriser chaque individu qui contribue à la réalisation d’un projet commun. Nous avons besoin de compétences propres à chacun et j’aime découvrir et mettre en valeur les talents de mes clients professionnels au travers des réseaux-sociaux.
  • La 3eme serait la persévérance. Amazon est un exemple de buniness model mais ne s’est pas créé en un jour (ou même en un an !). Son PDG a du rester motivé et engagé pour réussir. C’est ce que je vis actuellement dans le lancement de ma société: je reste ultra déterminée avec mes objectifs en tête pour avancer dans la bonne direction !
amazon

Aujourd’hui, tu as quitté Amazon et monté ta boîte en social media management. Pourquoi ce choix ?

J’avais envie de liberté, et surtout de nouveau challenge ! Mon rôle au sein d’Amazon ne me stimulait plus, j’en avais fait le tour et je sentais que ma motivation s’essoufflait. Et comme je suis de nature très dynamique, je sentais qu’un autre projet m’appelait pour me réaliser différemment. Je suis très reconnaissante de tout ce que m’a apporté Amazon; mes connaissances dans le digital, dans le marketing, la communication, l’e-commerce, la satisfaction client, l’excitation de relever des challenges ! Mais il était temps pour moi de voler de mes propres ailes. La naissance de mon deuxième enfant a été aussi mon déclencheur : je souhaitais pouvoir m’organiser comme je l’entendais pour équilibrer ma vie pro et perso. Et le statut de Freelance est fantastique pour cela. J’organise mon temps de travail comme je l’entends et au rythme de ma famille.

Tu as gardé de ton expérience Amazon l’aspect évènementiel, quelles sont les qualités à avoir pour organiser de tels évènements ?

Effectivement, je peux proposer à mes clients d’organiser des évènements virtuels ou physique pour booster leur communauté. Car les réseaux-sociaux, c’est extra, mais échanger « pour de vrai en physique » avec sa communauté, c’est un atout précieux ! Pour être excellent dans l’organisation d’évènements, il faut tout planifier et ne rien laisser au hasard : exactement comme sur les réseaux-sociaux ! Définir les objectifs, anticiper, planifier, réaliser et mesurer. Il faut garder son sang froid et avoir confiance en soi du début jusqu’à la fin. Quand plus de 400 personnes s’en remettent à vous; il faut assurer de A à Z ! Mais c’est exaltant ! C’est une adrénaline que j’aime beaucoup.

Tu es également maman de deux jeunes enfants, comment tu concilies ton activité freelance avec ton statut de maman ?

Oui j’ai un fils de bientôt 4 ans et une fille de 1 an et demi. C’est sport ! Mais ma qualité de vie depuis que je suis en Freelance est bien meilleure ! Mes journées sont bien rythmées. Je travaille non stop de 8h45 jusqu’à 16h15 (pour récupérer mon fils à l’école), et si jamais je n’ai pas terminé mes missions, je peux facilement m’y remettre le soir après avoir couché mes enfants. Et puis, si je suis trop fatiguée, ou qu’il y a un bon film, ou que je veux sortir boire un verre; je me l’accorde avec plaisir car je suis libre de le décider. A contrario, si j’ai un rdv très important après 17h, je m’organise pour faire garder mes enfants et je tiens mes engagements professionnels. C’est simplement une question d’organisation.

maman et son bébé

C’est plus facile d’être maman avec Amazon ou en freelance ?

En Freelance sans hésiter ! Il faut être rigoureux, mais une fois qu’on s’est donné le bon tempo; l’organisation perso – pro s’exécute très naturellement !

Comment trouves-tu tes clients au milieu d’une concurrence importante ?

Pour l’instant et depuis le lancement de ma société, tous mes clients sont venus à moi naturellement uniquement grâce au bouche à oreille, aux recommandations et aux avis positifs. J’en suis très fière mais je sais que je dois développer d’autres sources de prospection pour trouver de nouveaux clients. J’ai donc créé mon compte Insta et Facebook. J’ai lancé mon blog et j’investis dans des supports de communication très pro ! Je suis aussi membre de plusieurs réseaux physiques tels que des associations d’entreprises locale montilienne et je propose aussi de la formation aux entreprises pour me faire connaitre et légitimer mon métier.

Quelles étaient tes peurs avant de te lancer et comment les as-tu dépassées ?

Mes peurs étaient de ne pas arriver à satisfaire mes clients. Je n’avais aucun retour d’expérience dans le domaine du community management et je ne savais pas si j’allais être à la hauteur. Et puis dès mes premiers rdv clients, leurs retours étaient si positifs que mes craintes se sont envolées ! J’ai maintenant des recommandations, des avis très positifs, et des échanges très satisfaisant avec chacun de mes clients. C’est une très belle relation et j’en suis très fière.

carnet objectifs

L’habituelle question de fin : quels sont tes conseils pour entreprendre heureux ?

Pour ma part, c’est d’avoir trouvé le métier qui me ressemble et qui me plait. Je prends beaucoup de plaisir à réaliser des stratégies de communication, à créer des contenus de qualité, à trouver de nouvelles idées originales. J’aime la relation qui s’établit avec chacun de mes clients et j’aime tout mettre en œuvre pour les faire réussir !

Pour entreprendre heureux, il faut aussi trouver son équilibre vie pro vie perso car si on dénigre l’un au détriment de l’autre… c’est difficile de s’épanouir.  Grâce à mon statut de freelance, je me sens libre et cela ne m’empêche pas de me fixer des objectifs précis et concrets pour développer mon entreprise.


Je remercie grandement Amélie pour son temps et son implication. Tu peux la retrouver sur Facebook ou Instagram. Tu peux aussi lui poser tes questions en commentaires, juste là-dessous !



newsletter bien dans ta boite

Laura Besson

Fondatrice de Bien dans ta Boite, l'Humain est la pierre angulaire de tout mon parcours. De la santé à la psychologie positive, j'accompagne ici les entrepreneurs, freelances et indépendants en quête de sens, d'alignement et d'épanouissement dans leur activité professionnelle.

Cet article a 1 commentaire

  1. Merci pour cette très bonne interview. C’est toujours intéressant d’en savoir un peu plus sur les conditions de travail chez Amazon.

Laisser un commentaire

Fermer le menu